La Cabane du Pied de cochon

La Cabane du Pied de cochon

Au Québec, le temps des sucres est une période de l’année bien attendue et convoitée.  C’est signe que l’hiver (cette année, plus interminable que jamais) cédera sa place au beau temps, que la neige finira par fondre et qu’on ira se sucrer le bec à la cabane à sucre. 

Martin Picard, chef québécois de renom et propriétaire du restaurant Au pied de cochon, a bien compris l’effervescence liée à cette période du calendrier. Depuis déjà quelques années, sa Cabane, située à St-Benoît de Mirabel, fait le bonheur de bien des clients qui réservent leur place plusieurs mois à l’avance.

Et moi, je fais partie de ces heureux clients qui s’empiffrent, chaque année, et qui se bourrent de plats décadents et richissimes. Et chaque année, la même sérénade: «J’ai trop mangé! Je suis pleine! Je vais exploser!» Pourtant, l’année suivante, on recommence et avec autant de bonheur!

Ce qui m’impressionne à chacun de mes passages à la Cabane, c’est la grande originalité des plats qui respectent toutefois l’essence de la cabane à sucre conventionnelle.

Voici donc le menu proposé cette année (êtes-vous prêts?):

Pour entamer la joute, on nous arrive avec une soupe aux tripes et des dumplings de crevettes et foie gras: rien à redire, c’était très bon! Ensuite, pour les curieux (goinfres!) de ce monde, la tourtière est un service supplémentaire (moyennant un extra $). Mais quel délice! Attachez votre tuque: porc haché, porc braisé, ris de veau, cervelle de veau, foie gras, lard fumé, champignons, un demi fromage (Laracame)… et de la roquette! Genre.  

IMG_1621

IMG_1622

Puis arrivent d’autres entrées: une omelette soufflée au fromage, smocked meat et langue de porc. C’était bien, mais pas mon plat préféré. Un gâteau des Caraïbes aux bleuets, foie gras et fromage. Cette entrée sucrée-salée était très sucrée pour une entrée!  Puis, des lasagnes aux beans, cotechino (charcuterie italienne: ici à base de porc et couenne) et fromage cottage. Une belle idée, c’était très bon!

IMG_1624

IMG_1625

Ensuite, suivent les plats principaux. D’abord,  un plat immense de lapin à la royale. Pour ceux qui connaissent un peu ce mets historique, vous saurez que le lapin est farci, ici, de foie gras, abats du lapin et porc et que la sauce est faite à base de sang. Si le Roi-Soleil se délectait de ce plat, je n’en ai pas fait autant.

 IMG_1630

Au centre de la table, une tête de cochon avec des saucisses de porc servies avec des crêpes sucrées et une salade de fenouil, pop corn à l’érable et pommes.  Un très beau plat! 

 IMG_1626

Finalement, pour clore le service principal, du magret de canard ainsi que des calmars farcis au canard avec une sauce à l’encre de sèche et au fond de canard. Sans équivoque mon plat coup de coeur.

Qui dit cabane à sucre dit desserts. D’abord,  nous avons eu droit à la traditionnelle tire qui a fait l’unanimité. Puis, à un ananasplit: ananas confits, crème glacée maison et sa crème fouettée ainsi que de la tire-éponge. Ensuite, un soufflé-chômeur, hybride entre le traditionnel pouding chômeur et un soufflé au citron. Des queues de castor avec un beurre d’érable. Et finalement, mon dessert favori de tous: des baklavas au sirop d’érable avec un shooter de lait et de barbe à papa: miam!   

IMG_1633

IMG_1638

IMG_1634

Je dois admettre que ça a été un de mes bons repas à la Cabane du Pied de cochon jusqu’à maintenant même si les poissons et fruits de mer manquaient à l’appel.

Si l’opulence, la bouffe riche et élaborée et les classiques revisités vous intéressent, je vous recommande l’expérience PDC.

Et même si le mot d’ordre est à l’abondance, on tente de proscrire le gaspillage.  Tout le monde repart avec ses restes dans des petits plats (avec presqu’autant de restes que ce qui a déjà été mangé!)  et les fonds d’assiettes, eux, servent à nourrir les cochons. C’est pas beau ça?

À tous les gourmands de la Belle Province: bon temps des sucres!


Cabane du Pied de cochon
11382 Rang de la Fresnière, St-Benoît de Mirabel, Québec, J7N 2R9

6 Commentaires

  1. Les informations ici présentes sont relativement intéressantes. J’ai beaucoup aimé, cet article est vraiment bien ficelé et agréable à lire. Pas mal du tout.
    Elsa Bastien / streetpress.com

    Répondre
    • Merci beaucoup! Je suis contente que cet article vous ait plu. N’hésitez pas à laisser d’autres commentaires. Et surtout: bon appétit!

      Répondre
  2. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

    Répondre
  3. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

    Répondre
  4. Un très bon article et très intéressant, vraiment bien je ne vais pas hésiter à le recommander. Bonne continuation, Rudy.

    Répondre
  5. Une véritable mine d’or cette article. Excellent je recommande ! Bonne continuation. Cordialement.

    Répondre

Rétroliens/Pings

  1. Domaine Labranche: de l’érable à la table | BLOG DE BOUFFE - […] ← Le temps des sucres signé Pied de cochon […]

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *