La Table des Gourmets 

La Table des Gourmets 

Je vous ai déjà parlé, dans un article précédent, de la magnifique région des Laurentides et de ses nombreux commerces gourmands. Voilà qu’en fin de semaine, pour célébrer mon anniversaire, je me suis retrouvée à nouveau sur la charmante rue de l’Église à Val-David. Notre itinéraire était déjà tout tracé, et notre destination finale: La Table des Gourmets. Ce restaurant, ouvert depuis presqu’un an, est situé dans la demeure des propriétaires. Le décor est de bon goût, lumineux et très sobre. Et la cuisine, elle, est adjacente à la maison. Ses portes vitrées permettent de voir ce qui s’y trame depuis l’extérieur du restaurant.

IMG_1676

Les propriétaires, Pascale et Thierry Rouyé, elle bretonne d’origine, lui d’adoption, ont oeuvré longtemps dans leur pays natal, ainsi que dans la Métropole avec leur restaurant La Porte, restaurant bien reconnu. Ils ont décidé de migrer vers les Laurentides dernièrement.

Leur restaurant est ouvert les midis et les soirs, du mercredi au dimanche (sauf le samedi midi). Et le dimanche, il est possible d’y bruncher. Les restauranteurs prônent l‘utilisation des produits locaux, sans toutefois les dénaturer. Le menu, lui, change hebdomadairement. Et environ tous les mois, il y a un chef invité, Riccardo Bertolino, Simon Mathys, Stelio Perombelon, etc., qui vient cuisiner au restaurant.

Et mon expérience gourmande, elle? A+. En ce petit vendredi midi, nous avons mangé, en entrées, un velouté de chou-fleur avec des garnitures de pamplemousse et de choux de Bruxelles. Lisse à souhait et très goûteux. Les huîtres avec leur crème citronnée étaient savoureuses. Mais mon coup de coeur va assurément au carpaccio de truite avec la sauce XO et les champignons shimeji.

IMG_1684-0

IMG_1685-0

IMG_1683

Comme plats principaux, nous avons mangé le risotto d’escargots, de bacon et de patates douces. Belle texture et bon goût. Le poisson du jour, la dorade grise, était bien cuite et son accompagnement, les spätzles aux tomates et olives, agrémentait bien le plat. Mais c’est le croustillant de porcelet qui m’a séduite. Une petite galette de sarrasin farcie du bon porc de chez Gaspor, dont je vous reparlerai dans mon prochain article.

   IMG_1682

Les choix de fromages étaient intéressants: des goûts locaux, comme on les aime!

IMG_1679

 Et que dire des desserts?  Le baba au sirop d’érable était bon, mais je dois admettre que son esquimau glacé volait la vedette: double-miam! Mais, ce que nous attendions depuis le début du repas, c’est le fameux Kouign-Amann, gâteau breton feuilleté (et extra-beurré!). Il était aussi bon que là-bas, sinon plus, surtout grâce à son  émulsion de cidre qui fusionnait Québec et Bretagne dans la même bouchée. Finalement, pour couronner le tout: des mignardises!

IMG_1680

IMG_1678

IMG_1677

En somme, l’expérience a été plus qu’à la hauteur. Et le plus beau dans tout ça, c’est que la facture était plutôt sucrée que salée: entrée, plat et dessert pour 21$ le midi, une véritable aubaine pour la qualité des mets qui sont servis! Les prix sont donc très compétitifs et la nourriture, irréprochable!

Les propriétaires de la Table des Gourmets seront également présents tous les samedis de l’été au Marché d’été de Val-David pour vendre leurs crêpes et leur honnorable Kouign-Amann.

Si vous passez dans le coin, vous savez désormais où vous arrêter!


La Table des Gourmets
2353 Rue de l’Église, Val-David, QC J0T 2N0

1 Commentaire

  1. De passage dans les Laurentides pour le week-end, mon chum et moi en avons profité pour visiter la Table des gourmets. En ce dimanche matin, nous avons eu droit au brunch hebdomadaire, plutôt qu’au dîner habituel. Malgré cela, nous n’avons point été déçus ; loin de là! Le post ci-haut décrit parfaitement l’ambiance intime et agréable du restaurant, et encore plus la table excellente que l’on y retrouve.

    En ce qui nous concerne, nous avons aujourd’hui dégusté trois plats délicieux. Tout d’abord, nous avons commencé par une entrée de saumon fumé servi sur pain polaire. Le saumon, fumé sur place, fondait en bouche. La présentation, sur pain de style berbère, cuit à la poêle et assaisonné de graines de fenouil, accompagné de pommes crues et cuites, de radis et de rhubarbe, était à la fois surprenante et goûteuse. Puis, nous avons partagé une galette de sarrasin au jarret de porcelet qui, en plus d’être copieuse, était tout simplement divine. Le porcelet, si tendre, a effectivement été un coup de cœur. Finalement, nous avons terminé par le fameux Kouign-Amann, assurément l’un des meilleurs desserts que nous ayons goûté!

    Bref, la Table des gourmets fut une belle découverte. Très hâte d’essayer la prochaine suggestion gourmande. Merci pour les conseils et bravo pour le blog!

    Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *