Bouffons Montréal 2015

Bouffons Montréal 2015

La Métropole est plus que dynamique cet été, entre les nombreux festivals, les spectacles et les happenings gourmands. Cette année, la Sainte-Catherine a fait de la place à un nouvel événement tout autour de la bouffe: Bouffons Montréal. La première édition de cet événement a pris d’assaut 1 kilomètre montréalais pour le transformer en parcours culinaire. Pendant deux semaines, du 11 au 25 juillet dernier, il était possible de trinquer et manger en pleine rue, au rythme de la musique mixée sur place. 

Deux fois plutôt qu’une j’ai pu assister à ce rassemblement gourmand qui mettait de l’avant des restaurateurs locaux, des foodtrucks et des produits alcoolisés de qualité. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance sur place et j’ai assurément eu quelques (gros) coups de coeur.

8

D’abord, j’ai eu la chance de goûter aux différents produits des Canardises, une petite entreprise située à Saint-Ferréol-les-Neiges, mais qui dessert plusieurs boutiques montréalaises. La mousse de foie gras de canard et la terrine aux piments d’Espelette étaient de très bonnes entrées en matière. Mais rien ne vaut leur foie gras qui est franchement fin. Pour lui ajouter un peu de personnalité? On propose une gelée de porto aux framboises et groseilles. Un beau plus!

Bouffons 11

Cette soirée-là, c’était l’événement Boîte à lunch, Chartier avec plaisir, mettant en scène le réputé créateur d’harmonies François Chartier et l’équipe Agnus Dei Traiteur. Un menu à 25$ a été élaboré pour l’occasion, alliant tomates, orzo, saumon et fromage québécois. Et pour accompagner le tout? Le rosé de Chartier. D’ailleurs, tout cela m’a donné envie de prendre un petit apéro signé Chartier, avec la délicieuse Saison froide, une bière aux arômes de shiso que j’ai eu la chance de découvrir une semaine avant, à la Cuvée d’été. Un petit bijou!

Ma prochaine escale (qui a duré longtemps) s’est produite devant le kiosque du tout nouveau restaurant espagnol  Rambla et son voisin, Les Contrebandiers. Et c’est mon nez qui m’y a menée. Ça sentait bon la paella (la vraie!) partout sur le site. Je suis restée un bon moment à observer les maîtres de la paella à l’oeuvre. On y a d’abord mis du gros sel, puis des calmars, des pois mange-tout et de grosses crevettes. Ensuite, on y a ajouté une passata probablement déjà assaisonnée et une pointe de safran. Puis, on a déposé le riz en croix. Pourquoi donc? On m’a expliqué qu’il s’agissait d’une tradition et qu’en plus, ça permettait de mieux distribuer le riz qui cuira lentement ensuite, avant qu’on y ajoute du jus de citron et des moules. J’aurais pu rester devant ce spectacle aux odeurs franches et délicieuses de longues heures…

IMG_6202

9

Mais j’ai été attirée par le bac rempli de vin, bières et vin d’orange à quelques pas de là, chez les Contrebandiers qui signent la carte des vins chez Rambla. Les produits des Contrebandiers étaient, pour l’occasion, tous d’origine espagnol. On a pris soin de bien me les décrire. J’ai pu goûter à la bière Er Boqueron (l’anchois!) qui en est une à base d’eau de mer. J’ai eu un gros faible pour cette bière qui sent les vacances, le soleil et le bord de mer. J’ai également goûté à un vin espagnol Blanc de Noir, qui est un blanc aux aspects de rosé ou encore un «blanc taché». Assurément mon coup de coeur de l’été! Plus tard, j’ai pris quelques lampées de Roc nu, un mélange de Tempranillo, Grenache et Cabernet Sauvignon, puis j’ai goûté au Salgado Capricho (Veronica) qui est un vin rouge fait à la main. Au nez, une petite odeur anisée qui nous rappelle les bonbons. Finalement, au terme de la dégustation, ma curiosité m’a poussée à prendre une petite gorgée du vin de clémentine et du vin d’orange sanguine. Original, différent et beaucoup moins liquoreux que ce que j’aurais pu imaginer.

6

7

C’est bien beau les dégustations d’alcool, mais qu’en est-il de la bouffe? Car après tout, l’événement portait fièrement un nom incitatif! J’ai été attirée, d’emblée, vers le kiosque du Europea, Relais et Châteaux. Jérôme Ferrer, chef de renom, était le parrain de l’événement. Il était donc de bon augure de goûter à ses plats et d’avoir la chance d’avoir un petit aperçu du Europea pour des coûts plus qu’abordables. J’ai opté pour le menu 3 services pour 20$. Quelle bonne idée! En entrée, du foie gras au torchon servi sur un petit pain et accompagné de tomates, salade, pommes vertes et d’une divine rémoulade! Ensuite, j’ai mangé le risotto de betteraves aux crevettes de Matane avec croutons à l’ail et encre de seiche. La texture du risotto était impeccable. Pour terminer, un macaron et une crème glacée au chocolat et riz soufflé. La bonne nouvelle, c’est que cette crème glacée se retrouve nouvellement dans les épiceries et elle vaut le détour! Pour en revenir au menu, j’ai été charmée par la qualité du repas qui en était un dans la rue. J’ai aimé la générosité de celui-ci, tant au point de vue des saveurs, des produits, des portions que du prix.

IMG_6218

Comme si un dessert ne suffisait pas, on a eu la chance de goûter au dessert du menu de Chartier, des sorbets aux fruits rouges. Mon préféré? Assurément celui aux cerises. Et que dire de la présentation loufoque de ce plat? Un méchoui glacé qui se promène au coeur de l’événement.

3

Qui dit fin de repas, dit espresso ou macchiato. Et quoi de plus charmant qu’un petit café ambulant juché sur un vélo? C’est ce qu’offre l’original café mobile Pista, qui se promène à Montréal. Mocha, latté, cappuccino, cortado, chaï latté? Pas de problème! Maxime Richard, le propriétaire, pédalera quelques instants pour moudre le café (donc, sans électricité), et vlan le tour est joué. Très charmant!

Pour clore la soirée, je suis allée au kiosque du Domaine Pinnacle où Karine Pepin-Oligny du Restaurant Légende à Québec était l’invitée de la journée pour faire un cocktail signature: rhum chic-choc, purée de cassis, tonic, air de pollen et le très particulier verjus du vigneron-fromager Maurice Dufour. N’étant pas friande du rhum chic-choc, j’avais quelques appréhensions, mais le cocktail s’est avéré tout à fait délicieux. Si bien que j’y suis retournée!

IMG_6208

Cette soirée haute en dégustations de tous les genres m’a plu du début à la fin. J’ai adoré qu’on utilise la rue comme scène gastronomique. Qu’on en fasse un périmètre piétonnier et gourmand. Qu’on allie restaurants et restauranteurs de renom à des petits commerces émergeants. J’ai apprécié l’aspect accessible et authentique de l’événement. Mais ce qui m’a charmée le plus, c’est que je m’y suis sentie en voyage. J’ai aimé que tous se retrouvent, un verre à la main, à discuter avec son voisin… comme on n’ose jamais assez le faire dans son quotidien! Un gros bravo pour cette belle réussite et surtout, pour avoir rendu la culture culinaire dynamique, ouverte à tous et abordable.


Domaine Pinnacle
150 Richford Road, Frelighsburg, QC, J0J 1C0

La Rambla
1272 Ste-Catherine Est, Montréal, QC, H2L 2H2

Les Canardises
5170 Avenue Royale, Saint-Ferréol-les-Neiges, QC, G0A3R0

Restaurant Europea
1227 de la Montagne,  Montréal, QC, H3G 1Z2

Rétroliens/Pings

  1. Rambla - […] parlé de la Rambla, ce récent restaurant que j’ai découvert lors de l’événement Bouffons Montréal, en juillet dernier. Après…

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *