The Pig’s Ear

The Pig’s Ear

En arrivant devant ce restaurant, j’ai su que l’expérience allait me plaire. C’est une porte massive, rose bonbon, qui nous accueille. Puis, on sonne, et on vient nous ouvrir. On doit monter les escaliers, comme on le ferait dans un appartement, pour découvrir la salle du restaurant.

IMG_7009

C’est absolument magnifique. La décoration y est élégante, avec quelques accessoires bien choisis qui cassent  la sobriété de l’endroit et qui rappellent le nom et le concept du restaurant: The Pig’s Ear.

IMG_7023

IMG_7018Ce que j’ai préféré, ce sont les grandes fenêtres qui éclairent le local et qui donnent vue sur la cour du Trinity College. La situation géographique de ce restaurant ouvert depuis maintenant 7 ans est idéale.

IMG_7016J’ai été surprise de recevoir un service en français. Les serveurs et employés du restaurant sont, pour la plupart, de différentes nationalités, entre Français, Italiens et Hongrois. Cela était intéressant, et le service, très agréable.

On nous a d’abord offert le menu sur lequel était déposé un Opinel. Une belle touche française qui concordait avec les poivrières Peugeot.  Il y avait plusieurs choix à la carte, mais également deux choix de menu pour le midi. Le premier, pour 2 services à 21,95 euros, et le second, pour 3 services à 26,95 euros. Les prix étaient donc abordables.

IMG_7021Nous avons décidé de prendre le menu 2 services, en commandant la totalité de la carte: trois choix d’entrées et trois choix de plats. Nous avons également commandé un bon Sauvignon blanc, Wild pig, pour accompagner le tout (et pour rester dans la thématique du cochon!).

En entrée, on nous a d’abord servi une salade de légumes crus et légumes marinés avec du fromage à la crème, des herbes et des éclats de porc soufflé (qui m’ont rappelé les chicharrones). C’était bon et rempli de texture.

IMG_7074Nous avons également reçu du saumon cru et citronné, avec du caviar de truite, une sauce au babeurre et concombre. J’ai adoré. C’était fin, bien présenté et tout à fait rafraîchissant.

IMG_7075Mais mon entrée favorite a sans contredit été celle constituée de croquettes de porc, mayonnaise à l’estragon et moutarde aux pommes. Ces petites boules de porc, qui faisaient honneur au concept du restaurant, était divinement bonnes.

IMG_7076Comme plats principaux, nous avons eu de la morue accompagnée de chou-fleur, de brandade de morue salée et des graines.

IMG_7077Ensuite, nous avons reçu une cuisse de canard avec du maïs, une pâte à la truffe, des oignons grillés et, sur le canard, de l’avoine rôtie. Ce plat, en plus d’être très bien présenté, était original. J’ai beaucoup apprécié la croûte d’avoine sur le canard, et que dire de la pâte à la truffe qui était délicieuse et qui contrastait bien avec l’aspect sucré du maïs.

IMG_7079Finalement, comme dernier plat, nous avons pu goûter à l’orzotto aux fèves, pois, cresson et noisettes. J’ai eu un coup de coeur pour ce plat qui était parfaitement balancé et bien crémeux.

IMG_7073Pour clore notre repas sur une note sucrée-salée, nous avons commandé une assiette de fromages irlandais. J’ai pu faire de belles découvertes, notamment  le Crozier blue, un fromage bleu très crémeux, fin et goûteux, qui n’est toutefois pas trop fort. Un petit goût qui m’a rappelé la délicatesse du Gorgonzola. Avec les fromages, un petit pot de grillotes, abricots et raisins jaunes.

IMG_7055Ce repas alliant ingrédients typiquement irlandais et cuisine raffinée m’a fait plaisir. J’ai aimé pouvoir goûter à la gastronomie locale; cela changeait du traditionnel Fish & chips ou du Irish stew entre deux pintes de bière (même si c’est très bon également!). J’ai trouvé qu’il y avait une très belle harmonie, tant dans le visuel des plats, dans leurs goûts et saveurs, que dans le décor du local. J’ai ressenti un grand souci du détails au sein de ce restaurant que je recommande assurément.


The Pig’s Ear
4 Nassau St, Dublin 2, Irlande

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *