Montréal à table 2015

Montréal à table 2015

Le mois de novembre, on le redoute toute l’année. Et chaque fois c’est pareil, lorsqu’il arrive, on a déjà hâte qu’il reparte. Novembre c’est un mois tristounet où les feuilles finissent de tomber, où le jour est de plus en plus court, où le froid commence à se faire ressentir et où la fatigue semble toujours plus marquée. 

Mais la bonne nouvelle, c’est que depuis maintenant 4 ans, il y a un événement qui égaie la première semaine de novembre, qui rend ce mois plus attrayant et qui fait en sorte qu’on l’apprécie un peu plus (tout un exploit!)

Cet événement, c’est Montréal à table organisé par Tourisme Montréal et, cette année, présenté par les Pages jaunes. Durant une dizaine de jours, un vaste éventail de restaurants offrent des menus conçus spécialement pour l’événement. On peut donc manger dans les restaurants participant pour 21, 31 ou 41 dollars, selon l’endroit convoité. L’événement désire mettre de l’avant la gastronomie montréalaise, encourager les restaurateurs durant une période plus creuse de l’année et offrir aux clients des menus à la fois alléchants et abordables.

En 2012, lors de la première édition, j’avais eu le bonheur de manger à La Chronique. En 2013, c’était Chez l’Épicier que j’étais allée. Et l’an dernier, je m’étais gâtée en allant dans trois restaurants: Le Manitoba, et feu le Van Horne et le Bistro Cocagne. Pour la quatrième édition de cet événement gourmand qui attire de plus en plus de gens, j’ai décidé de visiter le Lili.Co, ainsi que le Mercuri.


C’est donc un mercredi soir, vers 21h30, que je me suis retrouvée assise au bar du petit resto Lili.Co situé sur la Main. J’ai beaucoup aimé le décor et la division de la salle. Quelques petites tables bordent le mur de gauche, et deux bars en U habillent l’endroit, faisant également office de places pour les clients. Un des deux bars en est un vrai, abritant alcool et café. L’autre, c’est la cuisine. C’est d’ailleurs ce qu’on voit en rentrant. J’ai eu la chance d’être assise à cet endroit, ce qui m’a permis de voir les cuisiniers fourmiller toute la soirée.

Lili 5En entrée, on nous a servi des champignons sauvages poêlés au beurre avec une purée de chou-fleur caramélisé et de la chapelure de pain noir. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ce plat, plus que généreux, qui était très goûteux. Les champignons étaient tout à fait mis en valeur. Ensuite, on nous a servi une énorme portion de flanc de porc avec beurre de cajou et salade de chou. Ce plat a été mon préféré de tous. Tout y était! Le porc était tendre et croustillant à la fois, la salade de chou apportait beaucoup de texture et le beurre de cajou, une belle onctuosité.

Lili

Lili 7Les plats principaux étaient malheureusement inégaux. Je ne sais pas si c’est parce que nous avons été servies les dernières, et donc à part des autres, mais sur les cinq morceaux de pieuvre que nous avons reçus, un seul était fondant et parfaitement cuit. Les autres, malheureusement trop coriaces. C’est dommage, car le goût était frais et vraiment bon, entre chorizo, edamame et citron confit. Les gnocchis servis avec fèves romano, tomates fumées et parmesan étaient, eux aussi, trop cuits, donc mous. Mais j’ai apprécié la présence de fèves dans ce plat.

Lili 2

Lili 3Pour terminer la soirée, nous avons reçu deux desserts: des beignets maison avec confiture d’aireilles. Chapeau à cette dernière, par contre les beignets n’étaient pas assez cuits. Nous avons également reçu une brioche avec une glace. Deux desserts très lourds, surtout après un repas des plus copieux. J’aurais aimé avoir le choix d’un dessert plus léger et plus aérien, pour terminer en douce.

Lili 4

Lili 6J’ai été déçue de la tournure de mon repas. Une expérience en decrescendo, qui a brillamment commencé, mais qui s’est mal terminée. Je retournerai toutefois au Lili.Co, car je suis convaincue que ma prochaine visite sera nettement plus authentique en dehors du contexte de l’événement. En ayant le choix des plats, je pense que cela me plaira davantage, d’autant plus que l’ambiance et le cadre du restaurant sont agréables. Une mention toute spéciale au délicieux pain qu’on nous sert qui provient de la boulangerie Guillaume, à quelques pas de là.


Le deuxième restaurant que j’ai choisi de découvrir dans le cadre de Montréal à table cette année, c’est le Mercuri. Le menu proposé m’attirait beaucoup. C’est un grand restaurant à l’éclairage tamisé qui nous attend. Deux ambiances forgent le resto. La première salle, en entrant,  est plus calme et distinguée. La deuxième, avec son foyer et ses télévisions n’est pas sans rappeler celle des supper club, avec la présence d’un dj au fond de la salle (la musique était très bonne d’ailleurs!). C’est surtout une clientèle de gens d’affaires qui semble fréquenter ce récent restaurant.

Nous avons eu le bonheur de boire un délicieux Bourgogne Gamay de la maison Latour: un excellent vin qui a bien accompagné le repas. En entrées, nous avons commencé par le vivaneau qui était accompagné d’une bonne crème sure, de gingembre et de pommes. C’était très frais comme entrée, et ça mettait en valeur un bon poisson qu’on voit trop peu souvent.

Mercuri 6Mais c’est la seconde entrée qui m’a conquise. On nous a servi du cerf sur une purée de pink lady, accompagné de king erynjii. Wow! Quel plat savoureux. Les champignons étaient absolument divins, le cerf fondait en bouche, les grains de moutarde et le jalapeno étaient une valeur ajoutée au plat. Du beau et du bon.

Mercuri 7En plat principal, j’ai d’abord goûté aux côtes levées. La présentation de cette assiette m’a déçue, comme son contenu d’ailleurs. Les côtes levées n’étaient pas tendres ni fondantes. Les pommes de terre sans grand intérêt et la salade de chou, plutôt fade. La marinade des côtes levées venait toutefois sauver le plat, elle était tout à fait délicieuse: une sauce bbq à la mangue.

Mercuri 5Mais j’ai vite fait d’oublier ce plat à la première bouchée du second: les ravioli de pleurotes avec pancetta, pecorino, beurre noisette et cendre. Parfait. Que dire de plus! C’est un des plats les plus savoureux et équilibrés qu’il m’ait été donné de goûter. Tout de cette assiette fonctionnait.

En dessert, un biscuit déconstruit avec crème et macadame. C’était sucré, mais bon. Le deuxième dessert à l’aspect visuel attrayant était composé d’une petite glace tout à fait délicieuse aux pommes.  Il y avait également de l’avoine et des pommes grenades. J’ai apprécié ce dernier dessert.

mercuri

Mercuri 2J’ai passé une belle soirée au Mercuri. Deux des quatre plats que j’ai pu goûter m’ont réellement charmée. Je serais curieuse de goûter au menu régulier.


Montréal à table, encore cette année, m’a permis de faire de belles découvertes, de passer du bon temps entre amis et de manger local, manger Montréal. À l’an prochain!


Lili.Co
4675 st-laurent, Montréal, QC H2T 1R2

Mercuri
645 Rue Wellington, Montréal, QC H3C

 

Rétroliens/Pings

  1. Chambre à part - Blog De Bouffe - […] l’occasion de Montréal à table 2016, j’ai eu le plaisir de visiter le restaurant Chambre à part, voisin de…

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *