Bouillon Racine

Bouillon Racine

Les célèbres bouillons ont une histoire bien particulière à Paris.  Ancêtres des brasseries parisiennes, les bouillons, initialement conçus pour servir aux ouvriers un repas copieux à un prix abordable, ont élu domicile dans la capitale du Pentagone il y a plus d’un siècle.

Édouard Chartier, à la fin du 19e siècle, a ouvert de nombreux bouillons tous décorés à la mode Art Nouveau. Aujourd’hui, seulement quelques bouillons sont encore sur pied, dont le célèbre Bouillon Chartier reconnu des Parisiens comme des touristes, ainsi que le Bouillon Racine.

Puisque je connaissais déjà le Bouillon Chartier, pour y être allée à quelques reprises, j’ai décidé, cette année, de m’arrêter au Bouillon Racine, lors de mon passage à Paris. On entre dans ce restaurant comme on entre dans un musée. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’il a été nommé Monument historique. Le décor, de vert vêtu, nous ramène un siècle en arrière. De grands miroirs, des colonnes et beaucoup de courbes, entre les lampes et les chaises, donnent un aspect floral et végétal à ce grand restaurant sur deux étages.

IMG_7584 IMG_7582Installés devant les grandes fenêtres à une table ronde, nous avons d’abord commandé des vins au verre. Le choix de vin y est vaste, ce qui rend l’expérience intéressante, puisqu’on peut concevoir son propre accord mets et vin. Nous avons opté pour un verre de Côtes du Rhône blanc, région vinicole que j’affectionne tout particulièrement.

Ensuite, nous avons commandé quelques entrées. D’abord, un traditionnel carpaccio de boeuf aux câpres et parmesan. Un classique qui me plaît toujours, et la viande était particulièrement bonne.

IMG_7590J’ai également pu goûter à l’entrée de chair de tourteau, oeuf mollet et crème de cresson. En plus d’être visuellement intéressant, ce plat était original et savoureux. La crème de cresson avait très bon goût et agrémentait bien le plat.

IMG_7588Comme plats principaux, j’ai pu goûter au tartare de boeuf, à la salade de mâche et croustillant de Saint-Marcelin, ainsi qu’à la salade d’épinards aux gambas et aux agrumes. Tous des plats relativement classiques et simples, mais très bons.

IMG_7597

IMG_7594

IMG_7595Le risotto de Saint-Jacques et gambas avec pistaches et crème de crustacés était un délicieux plat, plus complexe.

IMG_7596Pour ma part, j’avais envie de manger léger ce midi-là, j’ai donc opté pour la salade de tomates de collection, soit une variété de tomates colorées, avec burrata, ce délicieux fromage italien, de la roquette et du pesto.  Les ingrédients étaient bien choisis et de qualité. Un beau plat d’été rempli de saveurs.

IMG_7592Le service était toutefois un peu protocolaire et froid, mais le cachet de l’endroit a vite fait d’ajouter un peu de couleur à l’expérience globale. J’ai beaucoup apprécié apprendre un pan de l’histoire parisienne par l’entremise de mon expérience au Bouillon Racine. D’ailleurs, on présente l’historique des bouillons au tout début des menus: une belle attention!


Bouillon Racine
3 Rue Racine, 75006 Paris, France

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *