4 trucs pour cuisiner plus souvent à la maison

4 trucs pour cuisiner plus souvent à la maison Armodec - Chic et style

Avec la rentrée scolaire, le retour au boulot et la fin des vacances, le train-train quotidien revient vite au galop. La routine reprend son cours tranquillement. Et qui dit routine dit repas à préparer, lunchs à imaginer et popote à anticiper. Même si vous aimez déjà cuisiner, parfois, le temps manque, et la motivation aussi. Alors comment faire pour éviter de trop dépenser en commandant du resto, en achetant des repas tout préparés ou des dîners sur le pouce? Voici cinq trucs pour vous aider à cuisiner plus souvent à maison.


1. Organisez votre espace de travail

On voudrait tous d’une cuisine sur mesure avec des armoires qui montent jusqu’au plafond  et du rangement à profusion. Une cuisine digne des magazines qui offre  un grand espace de travail.  Une cuisine fonctionnelle comme en propose la compagnie Armodec, par exemple. Si toutefois un relooking de cuisine ne figure pas dans le budget ni l’espace, il est possible de simplement organiser son plan de travail en tentant de garder les comptoirs libres et en désengorgeant l’espace. Remisez ce qui n’est pas nécessaire, rangez les outils culinaires que vous utilisez peu. L’idée de repeindre le backsplash ou d’acheter un îlot de travail amovible peut également vous aider à mieux vous sentir dans votre cuisine et ainsi, à avoir envie de cuisiner d’avantage.


2. Cuisinez avec des produits frais

Il n’y a rien de plus motivant que de cuisiner avec des produits frais, des produits qui sentent bon et dont on connaît la provenance. Si vous avez l’envie de cultiver un jardin ou encore de faire pousser vos herbes fraîches, cela vous motivera sans doute à les cuisiner par la suite. N’hésitez pas à utiliser les fruits et légumes de saison, ce qui vous assurera fraîcheur, qualité-prix et surtout, variété tout au long de l’année. L’idée de paniers hebdomadaires comme en proposent les fermes Lufa ou Umami peut également en être une à adopter.


3. Magasinez vos produits sans les magasiner

Tout au long de l’année, lors de vos voyages, sorties ou escapades, repérez les petits produits du terroir, les terrines, les fromages ou encore les charcuteries et boucheries de la place. N’hésitez pas à mettre vos achats sous vide et à les congeler pour une consommation ultérieure. De cette façon, vous aurez des produits de choix tout au long de l’année qui vous feront revivre vos vacances au quotidien. Si vous passez par les Laurentides, arrêtez-vous chez Gaspor, à St-Jérome, pour de la viande de porcelet ou encore, allez chez Bourassa pour faire le plein de petites trouvailles gourmandes. À Montréal, dénichez les adresses singulières qui vous permettront de mettre la main sur de bons produits comme un pot de Salsa della Nonna ou des bagels de chez Fairmount.


4. Rendez le moment agréable

Évitez d’associer la cuisine au stress et aux obligations quotidiennes. Adoptez-la plutôt comme moment de détente, de partage. Si vous n’avez pas le temps de cuisiner au quotidien, étant donné votre horaire de travail ou celui des enfants, ou simplement par faute de temps, prévoyez un moment durant la fin de semaine pour cuisiner quelques petits plats. Pourquoi ne pas impliquer les enfants dans la préparation des mets, cela pourra les initier à la cuisine et leur permettre de développer leurs goûts. L’idée de cuisiner avec des amis ou sa tendre moitié peut également vous permettre de partager un moment de choix avec des gens que vous aimez.


5. Donnez-vous des défis

Pourquoi ne pas vous lancer des défis culinaires et ne pas sortir de votre zone de confort pour ajouter un peu de folie à votre cuisine? Fixez-vous un thème (soirée mexicaine, italienne, asiatique…), un aliment (tout à base de champignons, d’herbes, de bleuets…), une difficulté (faire des pâtes maison, faire ses propres conserves…). Consultez des sites ou des livres de recettes, achetez des aliments inusités ou qui vous sont inconnus à l’épicerie. De cette façon, vous serez fier du travail accompli et vous recevrez sans doute quelques compliments qui vous motiveront à recommencer et à innover.


Apprendre à aimer la cuisine, ou du moins, à ne pas la détester, vous permettra de mieux manger, d’économiser et de savoir précisément ce qui se trouve dans votre assiette. Bon appétit!

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *